U Moderne Olympie de Paul Cézanne
 

UE (Union européenne)
UEM : Union économique et monétaire
UEMOA : Union économique et monétaire ouest africaine
UEO : Union de l'Europe occidentale
UGAP : Union des groupements d'achats publics
覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧
UMTS : Universal mobile telecommunications system
Standard de télécommunications mobiles à vocationuniverselle qui permet de transmettre, en plus de la voix et des données, des photos, des dessins, du son et de la vidéo.
La technologie UMTS améliore considérablement les capacités de transmission, avec un débit de 400 kbits/s à 2 Mbit/s.
La possibilité de transmettre de gros volumes de données sur un réseau de téléphonie mobile pemet l'arrivée de nouveaux services payables sur abonnement ou à l'utilisation.
覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧
UNCTAD
: United nations conference on trade and development
UNDP : United nations development program, www.undp.org
UNEDIC : Union nationale pour l'emploi dans l'industrie, le commerce et l'agriculture
UNESCO : Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture
UNESCAP : United nation economic and social commission for Asia and Pacific
覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧
UNION DOUANIÈRE

Une union douanière est une
zone de libre échange qui définit des tarifs extérieurs communs. Les droits de douane définis vis-à-vis des tiers sont identiques entre tous les membres de l'union douanière. Voir aussi marché commun.
覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧
UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE (UEM)
Issue du traité de Maastricht, l'UEM est une étape décisive de la construction européenne... à laquelle trois pays se sont soustraits (pour le moment ? ), l'Angleterre, la Suède et le Danemark.
Cette UEM consiste à faire gérer par une banque centrale unique (la banque centrale européenne ou BCE dont le siège est à Francfort) une monnaie unique, l'euro.
Dès lors, la politique monétaire des douze pays qui composent l'UEM relève de la BCE et non plus des gouvernements nationaux. On peut considérer qu'il y a eu, ainsi, un important transfert de souveraineté à un organisme indépendant des gouvernements dont l'objectif central assigné par ses statuts est de lutter contre l'inflation.
L'influence des monétaristes est patente dans cette organisation.
覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧
UNION EUROPÉENNE (UE)
Nom donné en 1992, après la signature du traité de Maastricht, à la construction politique, économique et monétaire dans laquelle on trouve aujourd'hui quinze pays européens.
Ce nom remplace celui de "Communauté économique européenne", donné par le traité de Rome en 1957.
L'Union européenne est à la croisée des chemins, elle doit adopter de nouveaux statuts (une Constitution ?) pour accroître son efficacité et éviter de devenir ce qui est le vieux rêve des Anglais, une simple zone de libre échange.
De plus, elle devra faire face aux problèmes liés à son élargissement à l'Est de l'Europe vers des pays plus pauvres que la moyenne de l'UE qu demanderont des transferts lourds et qui devront perdurer longtemps.
覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧
UNION MONÉTAIRE
Regroupement de pays qui décident d'adopter une monnaie commune et, dès lors, de cinduire une politique monétaire unique. Généralement, elle se dote d'un organisme prêteur en dernier ressort.
覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧
UNITÉS RÉSIDENTES
Unités économiques qui effectuent des opérations sur le territoire français pendant au moins un an.
覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧
UNO
: United nation organisation, www.un.org
URSSAF : Union pour le recouvrement des cotisations de sécurité sociale et des allocations familiales
USCP : United States commercial paper
USD : Dollar des États-Unis
覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧
UTILITÉ
Il s'agit de l'aptitude à satisfaire, directement ou indirectement, un besoin quel qu'il soit.
覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧覧
UTILITÉ MARGINALE
On doit cette notion aux trois économistes fondateurs de l'école marginaliste: Menger, Jevons et Walras. Elle permettra de reconsidérer les systèmes de fixation des prix.

Ces trois économistes mettent l誕ccent sur le fondement psychologique de la valeur et ils prétendent déterminer celle-ci, non plus par le coût moyen nécessaire à la production des biens (théorie classique), mais par l置tilité de la dernière unité disponible de ces biens (utilité marginale).

Pour comprendre l置tilité marginale, Menger nous propose une table dite de Menger qui retrace l置tilité des biens (A, B, , J) en fonction de la quantité de bien consommées (unités). Les biens A sont plus utiles que les biens B, lesquels sont plus utiles que les biens C

 

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

1 unité

10

9

8

7

6

5

4

3

2

1

2 unités

9

8

7

6

5

4

3

2

1

0

3 unités

8

7

6

5

4

3

2

1

0

 

4 unités

7

6

5

4

3

2

1

0

   

5 unités

6

5

4

3

2

1

0

     

6 unités

5

4

3

2

1

0

       

7 unités

4

3

2

1

0

         

8 unités

3

2

1

0

           

9 unités

2

1

0

             

10 unités

1

0

               

11 unités

0

                 

La première colonne décrit la consommation du bien A et l置tilité marginale conférée à chaque unité supplémentaire. La 1ère unité apporte 10 de satisfaction, la seconde 9, la 3ème 8, la 11ème une utilité marginale = 0. La deuxième colonne concerne le produit B, la 1ère unité consommée apporte une utilité de 9 et cette utilité marginale va decrescendo jusquà 0 pour la consommation de la 10ème unité.

Un individu qui dispose d置n budget de consommation atteindra le maximum d置tilité conférée par ses achats lorsqu段l égalisera les utilités marginales des biens qu段l achète. Supposons qu置n individu dispose de 10 euros et que le prix unitaire de chaque bien soit d置n euro. Il achètera 4 unités du bien A, 3 unités de bien B, 2 unités du bien C et une unité du bien D. Il aura dépensé 10 pour une utilité marginale de 28. On démontre qu誕ucune autre combinaison ne peut lui procurer une utilité supérieure.

Ainsi, la valeur d置n bien est fonction de l置tilité que l段ndividu lui accorde, cette utilité est mesurable à l誕ide d置n nombre (Walras parlera lui d置tilité ordinale, ce qui permet un classement plus simple). Cette utilité est décroissante car, au fur et à mesure que le niveau de consommation d置n bien sélève, la satisfaction supplémentaire (marginale) que l段ndividu retire de la consommation d置ne unité supplémentaire diminue jusquà devenir nulle (voir mon exemple de la bière en montagne).

NB : On considère que les individus rationnels cessent d'augmenter leur consommation d'un bien lorsque l'utilité marginale est égale à 0. En effet, au-delà, l'utilité marginale serait décroissante et on considère que les individus n'augmenteront pas leur consommation lorsqu'elle confère un déplaisir (Um<0).

 

 

Retour vers l'abécédaire