BUDGET PRÉVISIONNEL DE LA FRANCE POUR L'ANNÉE 2000, en milliards d'euros

Évolution des recettes nettes du budget général de l'État pour 2000, en milliards d'euros

 

Recettes fiscales
Impôt sur le revenu (produit brut)
51,5
Impôt sur les sociétés (produit net)
40,5
Autres impôts directs
22
Taxe intérieure sur les produits pétroliers
25,5
Taxe sur la valeur ajoutée (produit net)
104
Enregistrement, timbres et taxes indirectes
16

À déduire : remboursements et dégrèvements

(d'impôts divers autres qu'IS et TVA : 17,5)

- 50,5
TOTAL DES RECETTES FISCALES NETTES
236,5
Recettes non fiscales
Exploitations industrielles et commerciales (3,2), produits et revenus du domaine de l'État (0,3), taxes-redevances et recettes assimilées (6,9), intérêts des avances, prêts et dotations en capital (1), retenues et cotisations sociales (9), recettes provenant de l'extérieur (0,2), opérations entre administrations et sezrvices publics (0,1), divers (10)
À déduire : recettes d'ordre liées à la gestion de la dette publique (2,6)
TOTAL DES RECETTES NON FISCALES NETTES
28
   
Prélèvements sur les recettes de l'État  
Prélèvements au profit des collectivités locales
29
Prélèvements au profit des communautés européennes
15
TOTAL DES PRÉLÈVEMENTS SUR RECETTES
44
TOTAL DES RECETTES NETTES DE L'ÉTAT
220,5

 

Charges
Charges d'intérêt de la dette publique
35,5
Budgets civils
181
Défense
37
Soldes des opérations des comptes spéciaux du Trésor
- 0,5
TOTAL DES CHARGES NETTES DE L'ÉTAT
253,5

 

SOLDE DU BUDGET DE L'ÉTAT EN 2000
- 33 milliards d'euros

En 2001, les dépenses de l'État en personnel (rémunérations d'activité, pensions et allocations, charges sociales) s'élèveront à 105 milliards d'euros.